Parcours FIV ou ICSI

Consultation gynécologique pour délivrance du traitement de stimulation ovarienne :

Le but est de délivrer le traitement de stimulation ovarienne et de vous en expliquer le fonctionnement. Il sera décidé également de la date de début du traitement.

En pratique :

Cette consultation peut avoir lieu directement après les entretiens auprès de la sage-femme et du biologiste. Cette consultation peut avoir lieu à n’importe quel moment de votre cycle menstruel.

 

La stimulation ovarienne :

Elle consiste en des injections de produits destinés à assurer la croissance de multiples follicules dans les ovaires.

Au cours du traitement :

Le gynécologue va suivre la maturation des follicules par un suivi échographique et un suivi biologique hormonal (Œstradiol et LH).

En pratique :

Appeler le laboratoire qui vérifiera que votre dossier est bien à jour.

Appeler le secrétariat des anesthésistes pour prendre un rendez-vous de consultation pré-anesthésie. Pour éviter des déplacements inutiles, nous vous conseillons de coupler cette consultation avec une consultation de suivi hormonal chez le gynécologue.

Prendre contact avec un(e) infirmier(e) à domicile car les injections de stimulation se font généralement par voie sous-cutanée.

Suivi biologique et échographique de la stimulation : venir au laboratoire de PMA  pour la prise de sang (ne nécessite pas d’être à jeun) et ensuite monter au cabinet de votre gynécologue pour le suivi échographique.

 

Le déclenchement de l’ovulation :

Lors de votre dernière consultation de suivi de stimulation, le gynécologue décidera de la date de déclenchement de l’ovulation. Le déclenchement est décidé lorsqu’il existe au moins deux à trois follicules de 16 à 18 mm de diamètre avec un taux d’œstradiol concordant au nombre de follicules matures visualisés. Le déclenchement de l’ovulation est induit par une injection sous-cutanée d’Ovitrelle® (hCG recombinante). La ponction ovocytaire sera programmée pour le surlendemain matin suivant l’injection déclenchante.

Info en + :
En mimant le pic naturel de LH, l’injection d’hCG provoque la reprise de la méiose pour les ovocytes bloqués au stade de "vésicule germinale". Au moment du prélèvement ovocytaire survenant 35 à 38 heures après le déclenchement, les ovocytes ponctionnés seront donc « matures » en métaphase II.

En pratique :

L’heure d’injection est très précise, en général 22h00. Exemple : si vous déclenchez l’ovulation un lundi soir à 22 heures, la ponction ovocytaire aura lieu le mercredi matin vers 8 heures.
Prendre le rendez-vous au laboratoire (03 81 41 80 10) pour Monsieur le matin de la ponction afin d’effectuer le recueil de sperme pour la tentative.

 

La ponction ovocytaire :

La ponction ovocytaire est l'acte médical qui permet de recueillir le liquide folliculaire (contenant les ovocytes) dans les ovaires. Le prélèvement est effectué au bloc opératoire de la Polyclinique 32 à 36 heures après l’injection d’Ovitrelle. La patiente va alors subir une courte anesthésie générale (10-15 minutes) pendant laquelle le gynécologue va réaliser la ponction ovocytaire. L’aiguille de ponction va collecter le liquide folliculaire à travers la paroi vaginale sous contrôle échographique. Le même matin, le conjoint doit venir réaliser son recueil au laboratoire à l'heure prévue du rendez-vous. Le conjoint sera informé du nombre d'ovocytes ponctionnés. Après un avis médical, la patiente sortira de la clinique l’après-midi obligatoirement accompagnée d’une personne.

 

En pratique :

Madame : L'hospitalisation à la clinique s'effectue le matin à jeun à 6h30. Se présenter à l’accueil chirurgie de la Polyclinique de Franche-Comté avec votre carte vitale et l'attestation de prise en charge à 100%. Le secrétariat de Gynécologie vous aura au préalable remis un document vous expliquant le protocole à suivre pour votre hospitalisation.

Monsieur : se présenter au laboratoire de PMA pour le recueil de sperme. Apporter votre carte vitale et attestation de prise en charge à 100%.
 

 

Transfert embryonnaire :

Le transfert embryonnaire consiste au replacement in utéro des embryons obtenus au laboratoire.

Le jour du transfert peut varier entre le deuxième jour après la ponction (J2) et le cinquième jour (J5) : cela vous sera précisé par l’équipe du laboratoire de PMA.

Le nombre d’embryon(s) replacé(s) dépend notamment du rang de la tentative, de l’âge de la femme, de la qualité de l’endomètre, de la qualité morphologique des embryons et du nombre d’embryons obtenus. Le nombre d'embryons transférés est autant que possible limité à deux, voire un seul dans certaines situations. L'objectif est d'avoir les meilleures chances de grossesse tout en limitant les risques de grossesse multiple. Ce choix est validé avec vous au moment du transfert.

En pratique :

-les deux membres du couple doivent être présents lors du transfert

-se présenter à l’accueil chirurgie de la Polyclinique de Franche-Comté avec vos cartes vitales, attestation de prise en charge à 100%

-le choix du nombre d’embryons à transférer est discuter entre l’équipe clinico-biologique et le couple. Il vous sera précisé s’il est possible d’effectuer une congélation d’embryon surnuméraire

-le geste est indolore, vous sortirez de la clinique après 30 minutes-1 heure de repos

-des ordonnances de sortie vous seront remises par la sage-femme. Suivez rigoureusement la prescription

 

Le test de grossesse :

Il est à effectuer 13 jours après le transfert embryonnaire.

En pratique :

Il s’agit d’une prise de sang à faire dans un laboratoire d’analyse de votre choix.
Si le test est positif, il est à renouveler 6 jours après.
Il est impératif de communiquer le résultat au laboratoire d’AMP – 1 rue Rodin 25000 Besançon en renvoyant le coupon par courrier postal ou par mail (contact@pma-fc.fr).

Si le taux a monté entre les deux dosages, la tentative a fonctionné, il faut prendre un RDV pour une première échographie de grossesse auprès de votre gynécologue environ 4 semaines après la ponction.