Parcours IIU

Après les entretiens avec la sage-femme et le biologiste, les étapes suivantes sont à suivre :

Consultation gynécologique pour délivrance du traitement de stimulation ovarienne :

Cette consultation doit avoir lieu entre le 1er et le 3ème jour de vos règles. Le but est de délivrer le traitement de stimulation ovarienne et de vous en expliquer le fonctionnement. Vous pourrez alors commencer sur ce cycle votre traitement de stimulation.

 

La stimulation ovarienne :

Elle consiste en des injections de produits destinés à assurer la croissance de quelques follicules (1, 2 ou maximum 3 follicules) dans les ovaires.

Au cours du traitement :
Le gynécologue va suivre la maturation des follicules par un suivi échographique et un suivi biologique hormonal (Œstradiol et LH).

En pratique :

Appeler le laboratoire qui vérifiera que votre dossier est bien à jour.

Prendre contact avec un(e) infirmier(e) à domicile car les injections de stimulation se font généralement par voie sous-cutanée.

Suivi biologique et échographique de la stimulation : venir au laboratoire de PMA pour une prise de sang (ne nécessite pas d’être à jeun) et ensuite monter au cabinet de votre gynécologue pour le suivi échographique.

 

Le déclenchement de l’ovulation :

Lors de votre dernière consultation de suivi de stimulation, le gynécologue décidera de la date de déclenchement de l’ovulation. Le déclenchement de l’ovulation est induit par l'injection d'une hormone (hCG recombinante) Ovitrelle® par voie sous cutanée. L’insémination est prévue de 30 à 36 heures après le déclenchement.

Info en + :
En mimant le pic naturel de LH, l’injection d’hCG provoque la reprise de la méiose pour les ovocytes bloqués au stade de vésicule germinale.

En pratique :

L’heure d’injection est très précise, en général 22h00. Exemple : si vous déclenchez l’ovulation un lundi soir à 22 heures, l’insémination aura lieu le mercredi matin vers 10 heures.

Prendre le rendez-vous au laboratoire pour Monsieur le matin de l’insémination afin d’effectuer le recueil de sperme.

 

L’insémination intra-utérine :

L’insémination intra-utérine est l'acte médical qui permet d’inséminer dans l’utérus les spermatozoïdes préparés du conjoint.

Le sperme est recueilli par masturbation au laboratoire de PMA. Le sperme est alors préparé (lavage, sélection, capacitation des spermatozoïdes). La préparation de sperme est remise à la conjointe qui emmène celle-ci au cabinet du gynécologue. Aucune hospitalisation n’est pas à prévoir pour ce geste.

L'insémination est réalisée au moyen d'un cathéter souple à usage unique, relié à une seringue contenant le sperme préparé au cabinet du gynécologue. Le volume injecté est très faible, environ 1ml.
Un spéculum est posé puis le cathéter est introduit dans la cavité utérine. Le sperme est déposé au fond de l'utérus. Ce geste est totalement indolore.
Ensuite, la patiente doit simplement rester allongée quelques minutes. La fécondation se déroulera ensuite selon un processus naturel. La patiente peut ensuite reprendre une activité normale.

En pratique :

MONSIEUR : se présenter au laboratoire de PMA pour le recueil de sperme. Apporter votre carte vitale et attestation de prise en charge à 100%.

MADAME : venir au laboratoire récupérer la préparation et ensuite monter au cabinet du gynécologue pour l’insémination. Vous sortirez du cabinet après 15 minutes environ et vous pourrez reprendre une activité normale.

 

Le test de grossesse :

Il est à effectuer 14 jours après l’insémination.

En pratique :

Il s’agit d’une prise de sang à faire dans un laboratoire d’analyse de votre choix.

Si le test est positif, il est à renouveler 6 jours après.

Il est impératif de communiquer le résultat au laboratoire d’AMP – 1 rue Rodin 25000 Besançon en renvoyant le coupon par courrier postal ou par mail (contact@pma-fc.fr).

Si le taux a monté entre les deux dosages, la tentative a fonctionné, il faut prendre un RDV pour une première échographie de grossesse auprès de votre gynécologue environ 4 semaines après l'insémination.
Si la tentative a échoué, il faut alors reprendre RDV auprès de votre gynécologue pour le cycle suivant (1 cycle de stimulation - 1 cycle de repos – 1 cycle de stimulation).